Plusieurs personnes me l’ayant demandée, voici un peu plus de détails sur la recette du fromage végétal aux deux poivres!

Dans mon post initial, il est vrai que j’étais resté un peu vague. Mon intention était surtout de partager le résultat final, ainsi que mon « histoire » personnelle derrière ce fromage. Mais face à la pression populaire ;-), c’est avec plaisir que je partage la recette détaillée, adaptée du livre de Marie Laforêt.

Pour commencer, les ingrédients. Perso je n’utilise que des ingrédients bio (sauf cas de force majeure!) :

  • 1/2 tasse de noix de cajou (crues et entières)
  • 200g de tofu lactofermenté au tamari
  • 1/2 cc de poivre noir entier
  • 1/2 cc de baies roses entières
  • 1/2 cc de sel
  • 4 cs d’eau
  • 1/2 cs de jus de citron
  • 1/4 cc d’ail en poudre

La marche à suivre :

Comme tout oléagineux, il faut d’abord faire tremper la noix de cajou dans l’eau. Cela permet de ramollir la graine qui sera donc plus facile à mixer et donnera une texture plus onctueuse. Prévoir 2h de trempage minimum.

Ensuite, c’est assez simple : on met tout dans un bon mixer (perso j’utilise un blender style Vitamix), et on mixe jusqu’à l’obtention d’une pâte bien lisse.

Next step, transférer la mixture dans un moule de la forme voulue (cela peut-être une tasse, ou un emporte-pièce), dans lequel on aura préalablement placé un film alimentaire. Refermer le film sur le fromage, tasser, et laisser au frais (1h minimum) afin que le fromage se « fige » un tantinet. Raffermi, il sera alors plus facile à démouler et à trancher.

Pour la touche esthétique, parsemer le fromage de poivre noir et baies roses (sachant que le fromage en contient déjà à la base…donc à vous de voir à quel point vous aimez le fromage poivré!).

Au frais (dans une boite à fromage ou autre), il se conserve une semaine sans problème.

A déguster sur un bon pain. Et accompagné d’un bon vin c’est encore mieux ;-). De préférence un blanc pas trop sec; par exemple un Vouvray demi-sec ou un Sherry moelleux (mais de nombreuses autres appellations pourraient faire l’affaire). Si vous prenez un blanc sec, préférez le effervescent (Champagne ou autre), les bulles viendront en effet s’opposer de la plus belle des manières à la texture « pâteuse » (au bon sens du terme!) du fromage.

Bon appétit! Et n’hésitez pas à me faire part de vos essais, commentaires, questions ou autres!

 

 

 

Spread the love